Équithérapie : les bienfaits du cheval pour Alzheimer

Publié le : 18 décembre 20204 mins de lecture

La maladie d’Alzheimer concerne généralement les personnes âgées. Il s’agit en fait d’une lésion cérébrale progressive entraînant la mort des neurones. Elle se caractérise par une perte de mémoire et ainsi que certaines fonctions intellectuelles, pouvant affecter les activités de la vie quotidienne. Aujourd’hui, une étude a révélé l’efficacité de l’équithérapie pour remédier à ce déséquilibre mental. Mais quelles sont les vertus de cette thérapie pour la mémoire ?

L’équithérapie : en quoi consiste-t-elle ?

Comme son nom l’indique, il s’agit avant tout d’un traitement destiné à affecter la fonction mentale des résidents par divers moyens émotionnels et physiques. Ce traitement est effectué lors du contact avec le cheval. Souvenez-vous qu’il ne s’agit pas d’un cours d’équitation, mais bien d’utiliser les animaux comme médium, parfois réprimé ou transformé en médium émotionnel. De ce fait, elle ne peut être pratiquée que par du personnel médical, infirmier ou des professionnels du secteur social et ils doivent également recevoir une formation spéciale en équithérapie.

Les vertus de l’équithérapie aux handicaps mentaux

Chaque patient aura un cheval à sa disposition comme complément du traitement en gérontopsychiatrie. En effet, des évaluations menées en psychologie et neuropsychologie ont démontré les avantages de cette thérapie. L’impact sur le moral des personnes âgées est important : les émotions positives ressenties augmentent (enthousiasme, gaieté), tandis que les émotions négatives diminuent (tristesse, irritabilité). Dans le cadre de la neuropsychologie, la thérapie isométrique permet d’évaluer les patients en dehors de l’hôpital. Cette solution est également bénéfique pour les médecins, car en étant absorbé par ses activités autour du cheval, le patient n’a plus envie d’être contrôlé. Ainsi, le fardeau de l’anxiété pour le médecin a été réduit.

Cela dit que c’est un soin qui vise à diminuer les symptômes psychopathologiques. C’est bien la raison pour laquelle l’équithérapie est utilisée dans le cas de la maladie d’Alzheimer.

Quels sont les objectifs d’une séance d’équithérapie ?

Les buts d’une séance d’équithérapie sont nombreux. Tout d’abord, il s’agit de promouvoir les relations avec les autres, la confiance en soi et l’estime de soi. Sans oublier de redonner la joie de vivre aux patients dans le cadre d’un milieu complètement différent. Pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, la perte de mémoire peut provoquer de l’anxiété voire même de la dépression. L’équithérapie aide beaucoup à surmonter ces troubles. En fait, les séances comprennent des petits groupes de quatre ou cinq personnes et les résidents se rendent au centre équestre. Durant les séances, des photos et vidéos seront réalisées. Ces derniers serviront de support lors des séminaires avec les résidents. À la fin du projet, un rapport d’évaluation sera rédigé, ce qui permettra au soignant de le mettre à jour ou non, en le développant sur la base des conclusions.  

 

Les probiotiques, des alliés pour une digestion équilibrée chez les chevaux
L’autisme face au cheval, un nouveau vecteur de communication ?

Plan du site